Le CNRS
Chimie CNRS
Physique CNRS
 
    Accueil > Prix de Thèse
 

manifestation Prix de thèse "Bernard Coqblin"

Ce prix récompense la meilleure thèse sur la thématique thermoélectricité. Il est remis à l'issue de l'examen d'un dossier (CV + liste de publications + résumé de la thèse + rapport de soutenance) par un jury d'experts extérieurs au bureau du GIS-GDR. Le lauréat reçoit à titre personnel un chèque de 500 euros.

 

Lauréat 2016

A l'occasion de la réunion scientifique de Lyon , le prix "Bernard Coqblin" 2016 a été remis à Y. BOUYRIE pour ses travaux sur les composés "tétraédrites". Le jury était constitué cette année par les personalités suivantes: T. Caillat (JPL-NASA, USA), A. Gonçalves (ITN-Lisbonne), C. Simon (ILL-Grenoble), et S. Volz (Ecole Centrale).

Y.Bouyrie

Dans son travail de thèse intitulé « Identification, synthèse et caractérisation de phases tétraédrites pour la conversion d’énergie par effets thermoélectriques », Y. Bouyrie a contribué à une meilleure compréhension des mécanismes qui gouvernent les propriétés électriques et thermiques de tétraédrites synthétiques. En particulier, il a montré que le phénomène d’exsolution affecte fortement les propriétés de transport de ces matériaux à basse température et a mis en évidence les mécanismes microscopiques qui sont à l’origine de leurs très faibles valeurs de conductivité thermique de réseau.

 

Lauréats 2014

En 2014, lors de la réunion scientifique de Thiais, le GDR thermoélectricité, après décision du jury composé de T. Caillat, C. Simon, M. Guilloux-Viry et S. Volz, a attribué le prix de thèse à deux lauréats : Y. APERTET et C. BARRETEAU.

 

Y.Apertet

Dans son travail de thèse intitulé "Réflexion sur l'optimisation thermodynamique des générateurs thermoélectriques", Y. Apertet s'est principalement consacré à l’étude théorique des systèmes thermoélectriques et plus particulièrement à leur optimisation, tant du point de vue de l’efficacité que de la puissance délivrée. L'approche va au-delà du modèle traditionnel du module TE de Ioffe et a été étendue à d'autres systèmes comme pour décrire la roue à rochet de Feyman, référence pour décrire les moteurs moléculaires. Le formalisme dérivé dans ce travail contribue à une avancée certaine dans la modélisation des systèmes thermodynamques hors équilibre.

 

C.Barreteau

Dans sont travail de thèse intitulé "Matériaux céramiques thermoélectriques pour la production d'électricité propre", C. Barreteau a mis en évidence le potentiel pour la thermoélectricité d'une famille de matériaux à structure 2D, les oxychalcogénures de formule générale MCuChO où M est un cation trivalent et Ch un ion chalcogène. Outre les études physico-chimiques, l'optimisation du ZT, elle s'est préoccupée de la "scalabilité" des procédés prenant en compte la toxicité et le temps d'élaboration, et a caractérisé la stabilité thermique des composés dans le but démontrer la viabilité de cette famille de matériaux pour les applications.

 

 

Rechercher

Sur le WEB du CNRS



Groupement de Recherche

Thermoélectricité

Imprimer Contact Plan du site Crédits Accueil